Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilNouvelle Solidarité
Nouvelle Solidarité N°2/2019

Libérons-nous de l’occupation financière

• ÉDITORIAL de Jacques Cheminade : Rendre l’argent au peuple. (p. 1)

• FOCUS

LA FRANCE sous occupation financière. Dette, déficits, marchés, inflation… autant de « raisons » invoquées sans vergogne par l’exécutif pour balayer d’un revers de main les justes revendications des Gilets jaunes. Voici plusieurs articles qui viennent renforcer notre conviction que la France, comme le disait Jacques Cheminade lors de sa campagne présidentielle, est réellement « sous occupation financière ».

  • BLACKROCK, le loup dans la bergerie.
    Sous la présidence Hollande, il a vendu Alstom à General Electric, Alcatel-Lucent au finlandais Nokia, le parapétrolier Technip à l’américain FMC et l’aéroport de Toulouse-Blagnac à un actionnaire chinois douteux. Elu président, Emmanuel Macron est prêt à offrir la France tout entière au plus grand gestionnaire de fonds de la planète, BlackRock, dont vous ignorez sans doute jusqu’à l’existence.
    Par Karel Vereycken. (p. 2-3)
  • INFLATION : le peuple a raison !
    Revue de presse du livre Pouvoir d’achat : le grand mensonge de Philippe Herlin. A en croire l’INSEE et les experts, l’inflation en France serait « maîtrisée et faible » et le pouvoir d’achat des ménages « progresse, malgré des disparités ». Cependant, pour la plupart d’entre nous, c’est le contraire de notre « ressenti ».
    Par Yannick Caroff. (p. 3)
  • SUR L’ESCLAVAGE PAR LA DETTE, la trahison de la haute fonction publique.
    Revue de presse du livre L’ordre de la dette, enquête sur les infortunes de l’Etat et la prospérité du marché de Benjamin Lemoine. Il fut un temps où l’Etat avait le contrôle de la monnaie, où le « circuit du Trésor » finançait la dette française en dehors des marchés financiers. Où le chantage à la dette n’était pas possible.
    Par Benjamin Bak. (p. 3)

• FRANCE

  • ENFIN UN GRAND DEBAT SUR… la Banque de France et la « planche à billets » !
    Un article paru dans la rubrique des « décodeurs » du quotidien Le Monde, un communiqué de la Banque de France, une diatribe du banquier Charles Gave : si le débat se cristallise sur « la loi de 1973 », c’est en réalité la souveraineté monétaire, c’est-à-dire une politique de « crédit productif public », qui devient enfin, notamment grâce à S&P et, depuis peu, aux Gilets jaunes, un sujet de débat public.
    Par Karel Vereycken. (p. 4)
  • LOI DE 1973 : les loups sortent du bois.
    Alors que certains Gilets jaunes commençaient à évoquer la question de la loi de 1973, le journal Le Monde, la Banque de France et le très britannique gestionnaire de fonds français Charles Gave sont obligés de réagir...
    Par la rédaction. (p. 4)
  • CREDIT PUBLIC : ce qu’en disaient de grandes figures historiques.
    L’organisateur de la Révolution américaine de 1776 : Benjamin Franklin, le Président des Etats-Unis, Abraham Lincoln, Jean Jaurès dans son article « Crédit démocratique », Charles de Gaulle, et Pierre Mendès France au sujet du financement du Plan, dans La République moderne.
    Par la rédaction. (p. 5)

• MONDE

LA CHINE explore la face cachée de la Lune.
D’exploit en exploit, la Chine monte à la première place dans les techniques spatiales et de l’intelligence artificielle, et dans celles de l’information et de la communication (5G). Au grand dam des Occidentaux qui, incapables de la suivre, tentent le coup de force pour stopper son ascension. Pourtant, un rattrapage est possible, si l’on suit les réformes préconisées par S&P (pages 2 à 5).

  • CHANG’E 4, l’année du cochon sous le signe de la Lune.
    Le 3 janvier 2019, la sonde chinoise Chang’e 4 s’est délicatement posée au centre du cratère Von Kàrmàn, sur la face cachée de notre Lune, accompagnée de son astromobile Yutu 2.
    Par Sébastien Drochon. (p. 6-7)
  • MONTÉE EN PUISSANCE DE LA CHINE, la jalousie des Occidentaux.
    Les 14 et 15 février, une délégation américaine, conduite par le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, se rendra à Beijing pour le prochain round de négociations, dans le cadre de la guerre commerciale déclenchée par Trump contre la Chine.
    ParChristine Bierre. (p. 6-7)

• EUROPE

  • FRANCE-ITALIE, construisons la LGV Lyon-Turin.
    Alors qu’après-guerre, une forte croissance économique avait permis à l’Europe d’estomper ses divisions et ses égoïsmes, aujourd’hui l’heure est aux invectives, aux menaces, voire aux rappels d’ambassadeurs. C’est dans ce contexte que nous publions cet appel franco-italien dont les premiers signataires sont Liliana Gorini du mouvement italien Movisol et Jacques Cheminade, président de Solidarité et Progrès.
    Par la rédaction. (p. 8)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Don rapide

Tout le site web en accès libre
8€/mois
90€ pour un an

Accès à la chronique de S&P Le monde en devenir + accès illimité à la base documentaire de 13 000 articles (brèves, documents de fond, etc.)

Je m'abonne
Tout le site web en accès libre
+ tout le journal
10€/mois
ou 112€ pour un an
Je m'abonne
Tout le journal
48€/an
25€ pour 6 mois

Je reçois chaque mois Nouvelle Solidarité : sur 8 pages, l'éditorial de Jacques Cheminade et les propositions de S&P face aux défis de notre époque
(version papier + numérique + archives)

Je m'abonne
Nous sollicitons votre contribution parce que

Vos contributions couvrent les dépenses stratégiques de notre parti Solidarité & Progrès : frais d’hébergement et maintenance d’un site alimenté quotidiennement par des bénévoles, publication du mensuel Nouvelle Solidarité rédigé par des militants, tractages et affichages pendant et hors périodes électorales, autocollants, conférences, élargissement de notre présence sur l’ensemble du territoire.

Ainsi, vos contributions sont le garant précieux de notre liberté politique. Car loin des pressions des annonceurs, des grands partis et des lobbies, vos contributions servent à promouvoir des idées qui changent la donne.

Au-delà de l’argent, c’est vos actions militantes à nos cotés qui nous intéressent ! Pour cela : adhérez ! Et surtout, appelez-nous au plus vite pour être en contact avec d’autres sympathisants dans votre région.

Prêt à agir ?
Devenez adhérent S&P et militez pour des idées !
J'adhère

Devenir adhérent ne donne pas accès de manière automatique aux articles à accès restreint.