Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

4 décembre - Helga Zepp-LaRouche : notre image de l’Homme, clef de voûte de l’ordre mondial post-Covid19 Lire 3 décembre - Vendredi 4 décembre à 20h30 : discussion avec Benoît, youtubeur S&P Lire 2 décembre - 12-13 décembre : visio-conférence internationale de l’Institut Schiller Lire
Accueil Nouvelles du monde

« Les élites s’efforcent de voler l’élection » affirme le LaRouche PAC


Voici la traduction de la déclaration publiée le 4 novembre 2020 par nos amis du Comité d’action politique de Lyndon LaRouche (LPAC) aux Etats-unis.
Ils y dénoncent les manoeuvres de l’establishment américain corrompu, prêt à tout pour faire échouer la réélection de Donald Trump.

Washington, par Barbara Boyd

Alors que le chemin de Donald Trump vers la Maison Blanche se dessinait hier soir, le dépouillement des bulletins de vote dans le Michigan, le Wisconsin et la Pennsylvanie s’est arrêté. Dans tous ces États, le président était en tête. En Géorgie, où il était également en tête, le décompte des votes a été suspendu suite à la rupture d’une canalisation d’eau…

La Caroline du Nord n’a pas été attribuée malgré l’avance du président dans cet État. L’Arizona a été attribué par Fox News [à Joe Biden] le jour de l’élection, malgré des milliers de votes non comptabilisés. Le mécanisme de fraude électorale est classique : « Arrêtez tout, ralentissez le décompte à la vitesse d’un escargot, pendant que nous cherchons comment bricoler des votes supplémentaires dans les quartiers démocrates des grandes villes que nous contrôlons », à savoir Detroit, Milwaukee, Philadelphie et Atlanta.

Joe Biden est passé à la télévision à 12h30 pour déclarer qu’il était « en bonne voie d’emporter la présidence ». Cela faisait suite aux déclarations du procureur général de Pennsylvanie, Josh Shapiro, l’homme chargé par la législation de cet Etat de garantir l’inviolabilité du vote, selon lesquelles Biden gagnerait la Pennsylvanie car on allait y compter « chaque voix ». Le hic, c’est que cette déclaration avait été publiée la veille, avant que le moindre vote en présentiel n’ait eu lieu ! Elle faisait elle-même suite à une vidéo de Biden disant aux électeurs qu’il n’avait « pas besoin de leur vote pour gagner », mais qu’il aurait besoin de leur soutien après qu’il soit déclaré vainqueur.

Le président Trump a répliqué en montrant l’évidence : que les Américains sont en train d’assister à une escroquerie, une humiliation nationale, qui se déroule sous leurs yeux. Avant que le processus d’attribution du vote ne soit suspendu, le président remportait l’élection. Trump a été instantanément condamné par Facebook, Twitter et Chris Wallace, le serpent outré de la chaîne Fox, ainsi que par l’ensemble de establishment médiatique des élites et les insipides Republicans In Name Only (RINO) (Républicains seulement de nom) comme Chris Christie. Le président a juré de se battre et le Comité d’action politique de LaRouche soutiendra ce combat. Au moment où nous publions ces lignes, la fraude se confirme et tend à faire pencher l’élection en faveur de Biden.

Une guerre est en cours aux États-Unis. D’un côté, il y a les élites décadentes de notre nation, téléguidées par les Britanniques, qui ont décimé et délocalisé la base industrielle jadis florissante de cette nation, tranquillisé la population en l’inondant de drogues, envoyé les jeunes des ouvriers et des pauvres se battre dans des guerres sans fin au profit d’intérêts géopolitiques britanniques, détruisant notre honneur national, tout en se gavant de façon scandaleuse dans le processus. De l’autre côté, il y a les classes moyennes et ouvrières, et de nombreux pauvres qui se sont ralliés derrière Donald Trump en 2016 et qui continuent à le soutenir en nombre toujours plus important. Ils déclarent qu’ils aiment la Constitution et ce pays, et qu’ils aiment Donald Trump parce qu’il se bat pour eux et qu’il se dresse contre les dirigeants complètement pourris pressentis pour le pays.

Les partisans de Trump expriment un ferment de grève de masse historique, fondée sur des principes et non pas sur des partis. La clé pour gagner cette guerre dépend de leur engagement continu dans cette bataille et d’un approfondissement de leur compréhension de ce que sont les vraies racines de la Révolution américaine et son identité en tant qu’application des idées de la Renaissance européenne. C’est le rôle spécifique que jouera le Comité d’action politique de LaRouche dans cette bataille permanente qui ne s’achèvera pas avec le résultat final du vote présidentiel, qui maintenant penche, de manière frauduleuse, en faveur de Biden.

Donald Trump a mobilisé un mouvement, et ce mouvement est maintenant dans un processus de grève de masse. Les partisans de Trump ont appris que cette bataille exige une détermination sans faille à ne jamais abandonner, à se battre, et une vision de là où se trouve l’avenir. Le fait que Trump ait évoqué le programme spatial comme vecteur pour relancer l’économie et qu’il ait reconnu l’optimisme en tant que force physique réelle de l’univers sont les éléments les plus importants de ce qu’il a stimulé dans le pays.

Jusqu’à présent, les élites ont utilisé les agences de renseignement corrompues de la nation pour espionner la campagne présidentielle de Trump en 2016, et pour s’engager dans la sédition tout au long de sa présidence, y compris en mobilisant le système judiciaire dans de multiples machinations et enquêtes criminelles bidons. Lorsque cela a échoué, ils ont tenté de le destituer en se basant sur le fait qu’il avait interpellé le président entrant ukrainien sur la corruption évidente impliquant Joe Biden en Ukraine — une corruption si bien connue dans les clubs de commérages de Washington qu’Hillary Clinton avait menacé Biden de le dénoncer pour l’empêcher de se présenter contre elle en 2016. Lorsque cela a échoué, ils ont totalement politisé la réponse à l’épidémie du COVID-19, ce qui a coûté des milliers de vies et la confiance du public. Ils ont produit sondage bidon après sondage bidon pour faire croire qu’un homme gâteux et vide, Joe Biden, avait une avance insurmontable, afin de détruire la campagne de Trump et de démoraliser ses partisans.

Les médias et la Silicon Valley sont entrés en action dès que Trump a annoncé sa candidature à la présidence, en déversant un flot de haine ininterrompu contre lui et tous ceux qui le soutiennent et en transformant cette nation, si ils l’emportent, en un État fasciste totalitaire mou. Ils ont produit un candidat à la présidence qui est sénile et une candidate à la vice-présidence qui est un exemple vivant de ce qui arrive à un cerveau exposé trop longtemps à la drogue. Les élites espèrent contrôler les États-Unis par leur intermédiaire. Mais c’est une stratégie faible, et comme le dirait Lyndon LaRouche, une stratégie condamnée d’avance, car elle n’est pas du tout conforme aux lois de l’univers.

Pour l’élection elle-même, ils ont dépensé des milliards de dollars pour battre Trump et pour gagner la Chambre et le Sénat dans leur tentative d’établir un État à parti unique. Cette campagne a été si intense que des millions ont été dépensés pour essayer de prendre la Chambre de l’État du Texas. Mike Bloomberg a personnellement injecté 100 millions de dollars rien que pour la Floride. Ils ont mobilisé des émeutes dans tout le pays après que George Floyd ait été tué, tout cela pour tenter de faire croire que Trump est raciste, ce qui est faux.

Si l’élection finit par reconduire Donald Trump, cet appareil est prêt à brûler les villes du pays pour faire tomber le gouvernement. Si l’élection présidentielle est volée par Biden, ils agiteront des organisations violentes infiltrées dans son camp dans l’espoir de discréditer et de détruire complètement le mouvement Trump naissant.

Jusqu’ici, les Républicains ont maintenu leur contrôle sur le Sénat et ont gagné quatre sièges à la Chambre, qui reste aux mains des Démocrates. Cependant, sans la poursuite de la lutte politique menée par Donald Trump et son mouvement, cela ne vaut pas grand chose, même si Trump a largement porté jusqu’à la ligne d’arrivée tous les sénateurs républicains clés qui étaient menacés. Le Comité d’action politique de LaRouche fera d’autres mises à jour au fur et à mesure que cette élection pourra être analysée de manière plus approfondie.

Texte original : https://larouchepac.com/20201104/elites-move-steal-election-future-belongs-patriots-not-globalists

Vous souhaitez aider ? Adhérer, faire un virement mensuel, participer à un stand militant ? Prenez contact avec nous.

Don rapide