Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

31 juillet - Les années France du Parti communiste chinois Lire 30 juillet - VISIOCONF. 31 JUILLET : L’Afghanistan, un tournant capital dans l’histoire du monde ? Lire 29 juillet - Le Health Data Hub a livré nos données de santé à Microsoft Lire
AccueilNotre actuDéclarations

Déclaration de Jacques Cheminade concernant l’élection présidentielle

Le 3 février 2021 (texte en version pdf)

Voici venir le temps d’un grand péril, en France et dans le monde. Un terrible saccage économique et social nous attend. Mais c’est aussi l’occasion d’un sursaut, pourvu que chacun donne le meilleur de soi-même.

Face à ce défi et à cette espérance, la France a besoin d’un candidat d’union nationale aux prochaines élections présidentielles, debout contre les oligarchies financières.

la France a besoin d’un candidat d’union, debout contre les oligarchies financières

Je suis pleinement déterminé à ce que cette candidature apparaisse. Pas dans le vague, en se partageant d’avance les postes, mais en combattant pour une Banque nationale, garante de notre souveraineté comme à la Libération, une politique de crédit public, servant l’économie productive et le peuple, une vraie séparation bancaire et un aménagement du territoire redonnant vie à nos communes. Cette alternative est incompatible avec notre appartenance à l’Union européenne, l’euro et l’OTAN et rend nécessaire que la France retrouve son rôle dans le monde, inspirateur, médiateur et catalyseur d’une paix entre nations souveraines pour leur développement mutuel.

Bien que je souhaiterais être sur la ligne de départ, je mettrai aujourd’hui toute mon énergie, avec mes amis, à susciter une nécessaire candidature d’union, indispensable afin de réparer, reconstruire et refonder notre pays. Personne ne peut, seul, incarner l’alternative.

Personne ne peut, seul, incarner l’alternative.

La publication des archives du Conseil constitutionnel sur l’élection présidentielle de 1995 montre bien comment les gens en place ont voulu m’exclure de la vie politique. J’ai été le premier à dénoncer, contre l’Acte unique, en 1986, l’évolution désastreuse vers une fausse Europe. Je me suis toujours efforcé de montrer la nature de l’ennemi principal et vers quoi menait son système, en proposant les solutions pour en sortir par le haut.

Ce passé me donne d’autant plus de force pour, cette fois, me battre pour le projet cohérent qu’endossera un candidat d’union, faisant de cette campagne présidentielle un moment de renouveau qui échappe aux débats autour d’une personne, au risque d’une dispersion des énergies. La difficulté de la tâche de rassemblement que j’entreprends la rend d’autant plus urgente.

Faisons donc en sorte que cette présidentielle ne soit pas une vaine course à l’échalote dans un monde qui se décompose mais la plus belle occasion de sursaut et d’union.

PARTAGEZ CETTE DÉCLARATION ET APPELEZ-NOUS POUR VOUS MOBILISER : 01 76 69 14 50
Cet article a été repris d'un autre site.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Christian Ambrosi • 09/02/2021 - 12:09

    Bonjour.
    Vous marquez en bas de page : dissolution de l’ UE. Pourquoi ?
    A partir du moment où nous sommes sortis de l’ UE, par le Frexitrapide ou le référendum qui me semble plus long, libre aux autres membres de continuer leur aventure à 26, voire 30 si ça leur chante...
    Concernant JLM, désolé, mais l’ éco-socialisme, non merci ! Lui qui n’ a pas le permis de conduire et qui n’ aime ni les automobiliste, ni les "bagnoles", et qui en plus et engagé à fond pour "sauver la planète" ça va donner un horrible et imbuvable cocktail fiscal, règlementaire et répressif contre la mobilité individuelle, la classe moyenne, l’ industrie automobile française. Lui et ses amis pseudo-verts, indigénistes, immigrationnistes, racialistes...le cauchemar total.
    Etant adhérent UPR depuis 4 ans, je soutiens FA, malgré ses "affaires de peignoirs", qui me semblent juste être un prétexte pour le discréditer. D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi il n’ est jamais invité dans les grands "médias" nationaux, alors que FP a sa chaise toujours chaude sur les plateaux, Cnews en particulier. Ceci dit, si FP ou un autre cités ici était LE candidat du souverainisme, je le soutiendrai sans hésitation bien sûr.
    Enfin, je trouve regrettable que JC ne passe JAMAIS dans les médias, J’ ai vu sa dernière vidéo, c’ est d’ un excellent niveau Bien des "économistes", journaleux et commentateurs devraient en prendre de la graine.
    Salutations

    • cookies = prodromes du fascismer • 09/05/2021 - 15:33

      Asselineau m’a llll’air "éteint" depuis quelques mois, je me demandes si on ne le fait pas chanter. Philippot est plus dynamique et plus rassembleur, ilsait trouver le ton qui soulève les français. l’Asselineau Président Philippot (premier ministre serait bien.

    Répondre à ce message

  • Anita S • 09/05/2021 - 02:46

    L’ union contra la OLIGARCHIE FINANCIERE MONDIALE (WallStreet- London) est la seule solution presente pour sauver le monde.

    Répondre à ce message

  • Lanat laurent • 03/02/2021 - 23:48

    Bravo !!
    C’est le dernier espoir pour battre l’oligarchie. Dupont Agnan doit en prendre la tête avec le RIC comme premiere proposition !!

    • Chartre • 04/02/2021 - 10:17

      Dupont-Aignan doit déclarer qu’il est pour la sortie de l’Europe, de l’euro et de l’otan. Sans cela, aucune alliance possible.

    • CARPENTIER Matthieu • 04/02/2021 - 11:07

      NDA ? Mais vous plaisantez ? Il est pour la Souveraineté pleine et entière comme moi je suis cousin du Dalaï Lama. Ras le bol de ces mi-chaud/mi-cuit qui s’acoquinent et revoient leur position au gré du vent et des courants électoralistes. Je n’ai absolument pas confiance en ce bonhomme.

    • Ruoma • 08/03/2021 - 20:15

      Je réagis tard, mais je viens de lire votre réaction.
      Voilà une opinion claire et sans compromis que je partage à 100%.
      Dupont-Aignan ira là où il escomptera recueillir un maximum de voix.
      Tout le contraire d’un responsable politique qui assume ses opinions.

    Répondre à ce message

  • Thierry57 • 02/03/2021 - 14:21

    Je vois 6 principaux mouvements qui militent pour le retour de notre indépendance et la souveraineté du peuple français, à savoir ; S&P, l’UPR, les Patriotes, VIA-La voix du peuple (de J.F. Poisson), Génération Frexit, et DLF.
    Que leurs responsables se réunissent pour constituer une plateforme politique commune, désigner un candidat unique pour les présidentielles, des candidats communs pour les législatives visant un groupe parlementaire.
    La mise en commun des moyens financiers et humains, la multiplicité des acteurs nationaux et locaux représenteront une force capable de renverser l’interdit médiatique empêchant la présentation de nos objectifs aux français.
    La nouveauté de ce rassemblement politique provoquera nécessairement un bruit médiatique sans précédent, prolongé par les attaques inévitables du camp des élites corrompues. Mais aussi donnera de l’audace et du courage à d’autres personnalités politiques et médiatiques pour nous rejoindre et nous soutenir ! Nous pourrons cristalliser le débat sur nos propositions, nos analyses, c’est à dire sur la priorité des priorités ; notre indépendance nationale, le retour du pouvoir au peuple pour déterminer son destin. Nous serons la seule force politique, libre et déterminée, capable de créer l’électrochoc qui va parasiter ce plan bien connu que l’oligarchie financière mondiale nous impose à chaque élection. C’est encore jouable !
    Demandons l’Union pour sauver la France !

    • r platteau • 02/03/2021 - 15:28

      il y faut absolument des partis de gauche ! car il faut qu’il aie l’inspiration du CNR,aussi il faut réussir à convaincre le PRCF et le PARDEM d’y entrer. (et le POI et Guzmaovic)

    Répondre à ce message

  • r platteau • 02/03/2021 - 15:25

    suite de mon commentaire très résumé !

    Et l’inspiration anti-fasciste est essentielle, car là, comme l’a très bien ontré le psychiatre Frédéric BADEL (dont je recommande très fort les deux texte, difficiles à trouver sur Internet, il faut bien chercher) sur les politiques covidesques et leurs tenants est très éclairant.
    Je pense que dans le socle commn il faudra le frexit la sortie de l’euro et de l’OTAN, le RIC, la création d’an pole bancaire d’Etat, et revenir sur la loi de 73 (d’ailleurs Philippot , qui doit en être, car c’est actuellement le plus dynamique, et celui qui a , maintennant le plus de charisme, prévoit la nationalisation du secteur bancaire et des assurances, c’est dans le programme du CNR. Il faudra aussi tendre qq perches à Bernard Friot, et à Etienne Chouard
    Aux écologiste anti-mondialisation localisation de la production agricole etc. Et tendre aussi la main sans ambiguîté aux Gilets Jaunes

    Répondre à ce message

  • r platteau • 02/03/2021 - 15:25

    cette candidature doit se réclamer du CNR de 1944),
    Se réferer au CNR serait le meilleur moyen de bloquer toutes les clivages d’Egos et de d’idéologies. En effet son président était de Gaulle, monarchiste, mas très critique envers la bourgeoisie de 1940, il a gouverné avec les ministres communistes qui ont bâti le "modèle français" dont Bernard Friot a montré que ’étaiit en fait un acte de lutte des classes et un premier pas vers le Communisme, tel qu’il le conçoit. Il y avait des "chétiens-démocrates, et mêmes des membres de La Cagoule, De Gaulle y avait beaucoup tenu, et on aen a trouvé ! mais la force principale était les Communistes, plus des socialistes, des syndicalistes, des "modérés rapublicains, etc.
    Aussi on peurra dire aux gens de droite effarouchés par certaines réformes "mais voyez ! De g"aulle ! les Chrétiens-démocrates !" aux gens de gauche révolutionnaire (tels ceux du PRCF, il faut absolument convaincre le PRCF, et Nikonoff, de nous rejoindre !) on pourra dire mais voyez les communstes n’ont pas cru démérité en rejoignant ce rassemblement et d’ailleurs c’est grâce à ça que Maurice thorez et Ambroise Croizat ont été ministres.

    Répondre à ce message

  • Rachid • 02/03/2021 - 11:42

    Une déclaration attendue par beaucoup d’électeurs lassés de voir la guerre des égos creuser la crise politique actuelle. Les souverainistes concaincus de cette alliance nécessaire doivent maintenant s’allier. Le temps presse et le programme commun est toujours absent. Nous disposons d’à peine un an pour nous préparer à cette élection et nous sommes déjà très en retard par rapport au consortium mediatico-politique qui bat le rappel du duel de 2017 Macron et le Pen. Soyons à la hauteur du changement politique et soyons cette force d’union nationale pour ceux qui n’ont plus rien, contre les forces oligarchiques et atlantistes travaillant au déclin de notre industrie et de notre économie.

    Répondre à ce message

  • Gabriel BAVARDAY • 07/02/2021 - 03:50

    Dans la configuration actuelle des forces en politiques, Au delà de sa posture de gauche radical, Jean Luc Mélenchon, me parait être l’ homme politique Français, le plus à même de rassembler les bonnes volontés, pour établir de nouvelles règles pour préserver notre démocratie des nombreuses dérives qui détruisent impunément la cohésion de notre pays. Je crois en effet qu’il est opportun, ce jour, de refonder notre république, et mettre en oeuvre une nouvelle constituante.

    • Turpin • 07/02/2021 - 11:27

      Jean-Luc Mélenchon n’a jamais été sur cette ligne politique. Il semble hors de question de l’inclure dans un mouvement dont le but a toujours été décrié par son mouvement.

    • Rollin • 07/02/2021 - 13:51

      100% d’accord avec M. Théron, une primaire du camp souverainiste est nécessaire, mais en excluant tout souverainiste tiède, qui serait le premier à céder aux séductions capitalo-mondialistes. Les attaques des mondialistes seront en effet très violentes, d’autant plus que la perte du pouvoir peut signifier pour beaucoup d’entre eux la mise en examen. A ce Titre, DLF me parait trop divisé en interne pour être fiable.
      Les attaques ont déjà commencé avec la mise en examen de FA qui coïncide "par hasard" avec celle de O. Duhamel : le "Monde" du 05/02 indique que cela fait suite à "2 plaintes déposées par de jeunes gens". Veut-on démontrer que les souverainistes ont les mêmes tares que les mondialistes ?

      Mélenchon est un homme de gauche (internationale socialiste) éminemment mondialiste, sur qui on ne peut donc pas compter. Il a déjà insinué à la mode anguille, que sortir de l’UE était une erreur.

    • CARPENTIER Matthieu • 08/02/2021 - 20:08

      Associer JL Mélenchon ? Je n’ai rien contre la personne et suis tout à fait conscient que les alliances sont nécessaires. Mais quand même : pas n’importe comment et avec n’importe qui : JL MELENCHON ne veut pas de la sortie de l’U.E. alors OK, libre à lui, je respecte sa position même si elle est une erreur. Mais on en revient donc au principal : ne nous allions pas avec des gens qui seront de veritables boulets sur le principal.

    Répondre à ce message

  • Marco • 08/02/2021 - 11:06

    Bonjour à tous

    Cette initiative, je l’appelle de mes vœux depuis 8 ans... Je suis heureux de constater que François Asselineau commence à mettre de l’eau dans son vin car si j’ai toujours été d’accord avec la triple sortie qu’il propose, son attitude souvent insultante vis-à-vis des autres leaders patriotes nous menait dans le mur.

    J’invite tous les patriotes à soutenir cette initiative pour créer le grand mouvement de resistance qui redonnera au peuple français sa fierté nationale et son exemplarité dans le concert des nations.

    Je signale que ”Le Gouv” (legouv.fr) est une autre initiative qui a déjà bien avancé et qui pourrait être un excellent support pour définir et mettre en perspective un programme de gouvernement issu d’un tel rassemblement de patriotes.

    Ensemble, soyons à nouveau la France !

    ..

    • Marco • 08/02/2021 - 11:46

      J’ajoute que même si le candidat d’un tel rassemblement ne passait pas le premier tour des présidentielles de l’année prochaines, il n’en représenterait pas moins une force électorale suffisante pour lui permettre, entre les deux tours, de négocier la mise en place d’un véritable référendum d’initiative citoyenne en toutes matières ou encore, l’organisation d’un référendum sur la sortie de l’UE, avec l’un ou l’autre des deux vainqueurs du premier tour, le tout, dans une stratégie du moindre mal...

    Répondre à ce message

  • Marco • 08/02/2021 - 11:30

    Dans la perspective des présidentielles de l’année prochaine, même si un tel rassemblement de patriotes était insuffisant pour que son candidat accéde au second tour, il n’en constituerait pas moins un électorat suffisement important pouvant infléchir le programme de l’un ou l’autre des deux vainqueurs du premier tour dans une ”stratégie d’alliance pour le moindre mal”... Je pense, par exemple, à l’exigence d’un référendum sur la sortie de l’UE ou encore de la mise en place d’un véritable référendum d’initiative citoyenne en toute matière...

    Répondre à ce message

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous souhaitez aider ? Adhérer, faire un virement mensuel, participer à un stand militant ? Prenez contact avec nous.

Réparation, Reconstruction, Refondation
25 May 2020
Feuille de route S&P
Réparation, Reconstruction, Refondation
Présidentielle : L'union, pour quoi faire ? - EJC#44
4 février
Analyses
Présidentielle : L’union, pour quoi faire ? - EJC#44

Don rapide

Pour quoi se bat  ?

« Élever à la dignité d’homme tous les individus de l’espèce humaine » Lazare Carnot

Solidarité et progrès est le parti du travail humain. Nous voulons :
- que les capacités créatrices de chaque être humain soient libérées pour le bien commun ;
- que personne ne puisse être exploité ou abusé ;
- que les féodalités financières soient mises hors d’état de nuire.

Notre but est donc de vaincre la City, Wall Street et leurs complices européens. En menant :
Une politique internationale de détente, d’entente et de coopération entre peuples et nations, dont les Nouvelles Routes de la soie sont l’amorce. Comme on ne peut les bâtir sur le sable mouvant du système dollar actuel, construisons-les avec le ciment d’un nouveau système monétaire international, ce Nouveau Bretton Woods pour lequel nous nous battons avec nos alliés dans le monde.
Une politique de crédit public national finançant en priorité l’école, la production, l’hôpital et le laboratoire. Le nécessaire préalable pour libérer ce crédit est une moralisation de la vie bancaire (un Glass-Steagall contre les spéculateurs). Mettons-le en place, comme à la Libération !
La dissolution de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN, instruments de l’oligarchie financière. Associons-nous avec les autres pays d’Europe et du monde en vue de grands projets de développement mutuel : espace, essor de l’Afrique libérée du franc CFA, économie bleue, énergie de fusion, numérique, création d’emplois qualifiés.

La France doit donner l’exemple. Battons-nous donc ensemble, avec l’arme d’une culture de la découverte et du rire contre le respect qui n’est pas dû.

La politique de en vidéo

Animations réalisées lors de la campagne présidentielle Cheminade 2017.

» Voir le projet complet

en chiffres

La part des dons de personnes physiques dans les ressources financières de S&P.

Le nombre de candidats présentés par S&P lors de 116 campagnes électorales locales et nationales.

Fondation de Solidarité & progrès suite à la dénonciation du "cancer financier" par Jacques Cheminade.

La part allouée à S&P sur les 70 millions d’aide de l’Etat aux partis politiques.

Actions politiques et citoyennes entreprises (au minimum !) par S&P sur une année.

a vu juste sur...

La crise financière de 2008

Lors de sa campagne présidentielle de 1995, où Jacques Cheminade met en garde contre la spéculation insensée sur l’immobilier et les produits dérivés. Il publie ensuite son alternative au monétarisme dans l’ouvrage « Un plan de relance par le crédit productif public. »

La dérive néo-conservatrice de l’administration Obama

Ainsi que nos amis américains, nous avons dénoncé l’emprise du parti de la guerre sur l’administration Obama bien avant le scandale des écoutes illégales ou celui des assassinats "extra-judiciaires", y compris de citoyens américains.

La nature de la guerre en Syrie et le terrorisme

S&P a démasqué dès 2012 (vérifie) l’instrumentalisation des mouvances terroristes pour renverser certains régimes, dont la Syrie.

L’extrême-droite et néo-nazis en Ukraine

Dès le rejet du traité de libre association par le gouvernement ukrainien fin 2013, nous dénoncions le soutien insensé des occidentaux à des mouvances néo-nazies dans le but d’élargir l’OTAN aux frontières de la Russie.

La confiscation des dépôts bancaires ou "bail-in"

Bien avant janvier 2016 et l’application effective d’une directive européenne permettant de renflouer les banques avec l’argent des déposants, nous avons dénoncé dès 2013 cette logique confiscatoire et destructrice.

Le Tsunami financier qui vient

C’est vrai que beaucoup d’économistes en parlent, en tout cas bien plus qu’avant la crise de 2008 ! Et pourtant aucun ne défend la politique de crédit public démocratique qui nous permettrait d’éviter un choc économique sans précédent.

et la vraie Europe

La vraie question est la nécessité de mettre en place un nouvel ordre économique international fondé sur le développement mutuel, en partenariat avec la conception de la Nouvelle route de la soie que portent les BRICS.

L’Union européenne (UE) est devenue le cheval de Troie de la mondialisation financière, de la City et de Wall Street. L’euro en est le vice financier et l’OTAN le bras armé. C’est pourquoi il faut en sortir, mais pas pour faire un saut dans le vide.


L'euro, et pourtant il coule

Il faut refonder la vraie Europe, l’Europe des peuples, des patries et des
projets, la version du plan Fouchet de 1962 pour le XXIè siècle. Il ne s’agit pas de revenir en arrière mais de repartir de l’avant, avec une monnaie commune de référence porteuse de grands projets : ni monnaie unique servant l’oligarchie financière, ni deux monnaies qui ne seraient pas gérables.

Une vraie Europe ne peut se construire sans réelle participation citoyenne. Construisons une France et une Europe que serve réellement le progrès économique et social, contre tout dévoiement financier et géopolitique.

pour une écologie humaine

S&P promeut une écologie responsable et humaine, s’inspirant notamment des travaux de Vernadski sur la Biosphère et la Noosphère.

Nous condamnons les mouvements obscurantistes qui prônent un écologisme "Malthusien" (l’idéologie de Thomas Malthus) qui considèrent que les ressources de la planète sont limitées. Ces mouvements aboutissent fatalement à la conclusion inadmissible qu’il faut imposer une politique de dépopulation.

Ainsi, la première des ressources est pour nous la créativité humaine, la faculté qu’a l’Homme de comprendre et de transformer le monde qui l’entoure.

L’être humain a une responsabilité, et c’est pour cela qu’il faut sortir de la mondialisation prédatrice.

et l’énergie

Il est fou de vouloir sortir du nucléaire, qui est l’expression d’une découverte humaine. Cependant, il doit être réinventé pour en faire un nucléaire citoyen du XXIe siècle, qui nous donnera les moyens d’accueillir les générations futures.
Nous sommes pour la conception de réacteurs de IVe génération et la mise en place d’un programme de recherche accéléré vers la fusion thermonucléaire contrôlée.

Le nucléaire du futur n’est pas un mal nécessaire. Il doit impliquer une société plus juste, plus inclusive et plus responsable, sans quoi - comme toute autre découverte - il serait réduit à un instrument de domination.
Le nucléaire est, enfin, la "clé" de l’énergie nécessaire à la propulsion des voyages spatiaux, qui définissent l’étape prochaine de notre Histoire.

Défendre le travail humain, c’est rejeter totalement les logiques actuelles de rentabilité à court terme. Se battre pour le nucléaire, c’est se battre pour le fondement d’un monde élargi et plus juste.

est fier de déranger

Vous trouverez sur internet un lot défraîchi d’étiquettages en tous genres : S&P est qualifié de d’extrême-gauche, d’extrême-droite, financé par le KGB ou par un milliardaire américain (mais volant des vieilles dames), aux idées tour-à-tour farfelues et dangereuses, et bien évidemment adeptes de la théorie du complot !
Le tout visant à dissuader les citoyens de découvrir nos idées et notre engagement.

Mais derrière ces accusations vous avez d’incessantes manoeuvres politiques : rejet du compte de campagne de Jacques Cheminade en 1995, saisie de 170 000€ sur le remboursement de la campagne de 2012, et bien entendu une exposition médiatique réduite au minimum, ou la plus défavorable possible pendant les présidentielles !

Pour nos ennemis ou adversaires, il s’agit d’empêcher que soit comprise par le peuple une politique de crédit public démocratique, la seule arme qui nous permettrait de diriger la finance plutôt que d’être dirigée par elle.

Si S&P dérange, c’est parce que nos idées frappent l’oligarchie financière en plein coeur. Ce combat émancipateur est l’enjeu culturel de notre temps.

Participez à l'effort politique !

Adhérez à S&P, devenez éducateur et créateur de la Nation

Au cours des élections présidentielles précédentes, de 2012 et 2017, nous avons entrouvert une porte, car nous avons été les seuls à poser les défis qui sont devant nous.

Nous rentrons dans un monde tout-à-fait instable, dangereux, et sans majorité politique.
Un monde qui peut rentrer en crise à tout moment, y compris avec un risque de guerre.

En adhérant à Solidarité & progrès, en apportant vos moyens financiers et humains, nous pourrons ensemble franchir le seuil de la porte et faire ce qui est nécessaire.
Aller vers un futur qui soit vivable, meilleur, plus juste.

Jacques Cheminade
Faire un don et adhérer plus tard