Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

30 mai - Comment participer à un complot humaniste - Lecture de la feuille de route Lire 30 mai - Bill Gates et le monde qui vient Lire 29 mai - Identifier les vrais complots - DIRECT Lire
AccueilActualités
Brèves

Economies d’énergie : le coup de gueule d’un ingénieur EDF

30 novembre 2008 (Nouvelle Solidarité) — Nous reprenons ici le coup de gueule d’un ingénieur EDF qui réagit suite aux informations relayées par le journal télévisé de 20h sur TF1.

Un illuminé nous a donné une série de leçons sur les économies d’énergie.

Nous prenant pour des débiles mentaux profonds ou des séniles précoces, il nous a expliqué qu’en coupant toutes les veilleuses de nos appareils électriques, nous pouvions économiser 15% de notre consommation.

Faux, nous économiserions alors 2 à 3%. Le même nous a expliqué qu’en remplaçant nos lampes traditionnelles par des lampes à économie d’énergie, nous pouvions économiser 30 à 35% d’énergie. Faux c’est 4 à 5 % que l’on peut économiser.

Il est évident que si la maison est équipée comme celle de l’arrière-grand-père, c’est à dire juste des lampes et pas de frigo, micro onde, lave linge, lave vaisselle, sèche-linge et j’en passe, car par rapport à la consommation de tous ces équipements celle des lampes est « peanuts »*.

Pour couronner le tout, une brillante journaliste de TF1 (quelle chaîne instructive) a pris le relais et fait le total des économies pouvant être réalisées selon ces critères éclairés : 15 % sur les veilleuses + 35% sur les lampes = 50% d’économie d’énergie ! ...

Elle n’est pas allée jusqu’à le dire, mais nous qui sommes particulièrement débiles, Avons deviné que demain, si nous suivions scrupuleusement ces instructions, on pouvait arrêter la moitié des centrales électriques ! ...

Nous avons failli mourir idiots, mais pourquoi ne nous a-t-on pas expliqué tout ça avant ! Pour continuer dans la débilité profonde, la TF1 girl’s nous a ensuite précisé que pour les 50% restants, on pouvait les alimenter avec des panneaux solaires qui produisent de l’électricité « Verte », en illustrant son propos d’une photo d’une belle maison avec un petit panneau solaire derrière.

Là, j’ai failli chercher une arme, car on n’avait encore jamais vu un niveau de désinformation pareil, une absurdité aussi monumentale. En effet, pour produire ces 50% restants, si on se base sur une consommation moyenne de 6 KW (un abonnement classique sans chauffage électrique), il faudrait que chaque maison possède 140 mètres de panneaux solaires pour un coût de 89628 € Calculez le retour sur investissement.

Dans le chapitre « c’est bon pour la planète », il convient d’ajouter que les panneaux solaires, on ne sait qu’en faire quand ils arrivent en fin de vie, car ils contiennent plein de silicium et autres métaux lourds très polluants.

Ne croyez surtout pas que je sois contre les économies d’énergies, Je suis à 100% pour, quand elles sont réalistes, mais de grâce pas d’intoxication de ce type en pleine heure d’écoute, ça frise l’indécence ou la malveillance.

Pour continuer dans l’intox, connaissez vous Biville sur mer en Seine-Maritime ? C’est un petit village du littoral près de Dieppe, où 6 éoliennes sont récemment sorties de terre. Six engins de dernière génération qui occupent 4 Kms de notre littoral normand et dont les pales culminent à 85 m de hauteur.

Chaque éolienne à une puissance maxi de 2 mégawatts... quand le vent souffle fort. Ce n’est pas grand’chose comparé au 2600 mégawatt qui sortent en permanence de la centrale nucléaire voisine, mais c’est toujours ça, surtout quand il fait très froid.

Dommage quand même que cette énergie renouvelable soit si chère et non maîtrisable (4 fois plus chère que celle de l’atome), mais c’est pas grave, EDF à obligation de la racheter (et cher). Mais revenons à nos 6 éoliennes ; depuis quelques jours il n’y a qu’une seule éolienne qui tourne, les 5 autres seraient elles privées de vent ?

Que nenni, du vent il n’y en a pas depuis plusieurs jours, ce qui est généralement le cas quand il fait très froid, ou très chaud. C’est la nature, l’homme ne lui dicte pas encore sa loi. Mais alors, s’il n’y a pas de vent comment expliquer qu’une et une seule des éoliennes tourne ?

La réponse est très simple : On veut nous faire croire à fond aux énergies renouvelables, alors on n’hésite pas à tricher pour en cacher le mauvais coté. Ben oui, ça ferait pas bien pour les habitants de la région qui n’ont pas encore accepté ça dans leur paysage, que de voir toutes les éoliennes à l’arrêt alors qu’il fait - 4 degrés.

Alors, tout simplement, on en fait tourner une ...en moteur (oui c’est possible, en lui donnant du courant !).

Ça consomme un peu d’électricité, mais ça fait croire que ça produit de l’énergie. Il est temps d’arrêter de nous rabâcher tous les soir à la météo « c’est bon pour la planète », parce que là, on sait plus trop ou est le bien et le mal, et on va finir par penser que ceux qui donnent des conseils sont, en plus d’être malhonnêtes ou incompétents, les plus dangereux.

L’électricité « dite propre » sans fumées, sans C02, sans atomes, disponible quand on en a besoin, à un prix qui ne détruise pas nos emplois et ne pas notre confort, ça n’existe pas, mises à part les centrales hydro.

Dans 20, 30 ou 50 ans peut être .... Dans mon entourage, je ne connais personne qui lave du linge propre, Ou qui met en route son lave vaisselle vide...

Alors il est grand temps que les médias et leurs gilets à rayures serviles qui nous desservent, arrêtent de nous prendre pour des demeurés, avec des reportages orientés, tronqués et des leçons de civisme qui ne tiennent pas la route.

Ah oui, j’allais l’oublier : j’ai même entendu « l’innocente Evelyne Délias », nous dire, après sa page météo, qu’il ne faut pas mettre trop de chauffage dans la voiture car ça consomme du carburant et « c’est pas bon pour la planète ».

Evelyne, si tu avais pris des cours de mécanique, tu saurais que le chauffage de la voiture récupère la chaleur de l’eau du circuit de refroidissement du moteur et cette eau chaude, il faut absolument la refroidir en la faisant passer soit dans le radiateur principal (celui qui se trouve derrière la calandre), soit dans le radiateur du chauffage de l’habitacle, sinon c’est la mort du moteur !

Si cette eau n’est pas assez refroidie, c’est même le ventilateur du circuit de refroidissement qui doit s’en charger en consommant de l’électricité pour tourner !

Et ça ... « c’est pas bon pour la planète » par contre !

On pourrait aussi évoquer les biocarburants, présentés comme carburants « Verts » alors que s’engager dans cette voie, est un désastre écologique et humain à brève échéance : flairant l’aubaine, de grands groupes Agro-alimentaires, défrichent en ce moment des forêts entières et remplacent des cultures destinées à l’alimentation humaine par ces plantations destinées à la production de carburant « vert » (50% de la production de maïs des USA aura été détourné cette année pour cette production, d’ou la famine au Mexique, premier acheteur de ce maïs).

Vous doutiez vous de cet effet pervers du biocarburant ? Mais c’est un autre débat et j’ai des palpitations déjà rien que d’y penser... Surtout, surtout, je vous en prie...

Pour creuser le sujet : focus


* Insignifiant, sans valeur |

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • euphrosyne • 30/11/2008 - 23:20

    merci pour ce coup de gueule !
    j’hésitais entre débile et sénile
    je ne suis donc pas seule !!! ouf !

    • René • 16/12/2008 - 16:17

      Bonjour, juste une précision sur ce coup de gueule. Je me suis un peu renseigné et apparemment il s’agit d’une rumeur qui circule sur le net depuis quelques temps, et qui contient un mélange d’informations vraies et d’autres plus douteuses (les éoliennes actionnées par moteur par exemple). J’en ai vu d’autres versions légèrement différentes sur d’autres sites, signées sous différents noms. Donc c’est quand même un message à prendre avec des pincettes. Il y a une discussion intéressante sur hoaxbuster si vous voulez en savoir plus.

    • fourriere • 18/07/2011 - 17:43

      il y a depuis peu des éoliennes en arrivant sur Chateauroux.
      Par des jours sans vent, les manches à air étant completement inertes,les fumées s’élevant bien droit dans le ciel, certaines éoliennes tournent quand même, et ce avec des orientations differentes...il y a là un mystère que seule la presence de Dieu peut expliquer....mais si quelqu’un a une explication rationnelle, je suis preneur....

    Répondre à ce message

  • jacklafripouille • 01/12/2008 - 01:39

    Je ne regarde plus TF1 depuis belle lurette, ça m’esquinte le cerveau.
    Trés bon article !

    Répondre à ce message

  • viseur • 02/12/2009 - 20:46

    Comme disait la mère denis c’est bien vrai ça !

    La télévision notamment TF1 est la plus polluante pour le mental des français alors revoir l’histoire des fuites d’uranium en 2008 ça vaut le détour

    Répondre à ce message

  • Simon • 07/03/2009 - 14:44

    Je vois sur votre site : le réchauffement climatique dû à l’activité humaine est un mensonge.

    Soite, mais peu importe que ce soit un mensonge, la peur du réchauffement climatique permet à notre société de réfléchir sur elle-même , de prendre conscience que l’hyper-consommation n’est pas une voie viable pour l’humanité , et de réflechir à des alternatives , qui peuvent aller dans le sens que Solidarité et Progrès défend.

    La peur du réchauffement climatique permet la remise en cause du système, et de cette remise en cause peut émerger un changement de société.

    Ne pensez-vous pas que cela peut être un moteur pour le progrès ? Inciter au progrès technologique pour produire mieux en polluant en moins , ce qui ne peut qu’être bénéfique pour la qualité de vie des hommes.

    Répondre à ce message

  • Zevengeur • 03/12/2008 - 23:41

    Sans compter que pour les ampoules basse consommation, cela se sait peu mais elles contiennent du mercure !

    Alors sachant que la planète est déjà saturée de ce métal lourd neurotoxique puissant et que le saumon ou le thon que vous avez mangé ce soir en est gorgé...

    Répondre à ce message

  • erdo • 03/12/2008 - 14:05

    Trés bon travail. ça fait plaisir de voir des gens qui reflechissent et en font profiter les autres.

    Répondre à ce message

  • Thérèse • 01/12/2008 - 16:10

    quelle surprise et quelle joie de découvrir qu’il y a encore des gens honnêtes et sincères qui osent dire la vérité.
    mais qu’en ferons-nous de cette vérité ?
    nous sommes dans une société qui ne sait plus penser par elle-même ; elle se laisse penser et prend tout ce que lui donnent les médias pour la vérité.
    conséquence : nous allons droit vers un contrôle total des consciences et des pensées dans le but de nous amener à la pensée unique. Seulement, faute d’avoir exercé notre discernement, à ce moment là il sera trop tard : le dictateur mondial sera en place et, au lieu de tirer les ficelles dans les coulisses, il les tirera devant notre nez car nous n’aurons plus les moyens de réagir.

    MODERATION : Cher Thérèse,
    certes, être combattant est parfois difficile, mais rien ne sert de nous resservir ici le refrain du "de toute façon le monde est pourri et on a déjà perdu"...c’est exactement cette attitude fataliste qui est notre adversaire.

    Répondre à ce message

  • keanu_net • 01/12/2008 - 04:08

    Tout a fait a d’accord avec monsieur, même si je ne suis pas un expert en électricité son résonement me parait sensé et logique.
    Oh et puis le passage : "Là, j’ai failli chercher une arme, car on n’avait encore jamais vu un niveau de désinformation pareil, une absurdité aussi monumentale."
    j’adore,ça pourrait faire un excellent sketch au guignols de canal+,lol.

    Répondre à ce message

  • zède • 01/12/2008 - 00:49

    Que voulez-vous cela ne m’étonne même plus : il va bien falloir recycler les tombereaux de cash qui se déversent sur la planète...

    Répondre à ce message

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous souhaitez aider ? Adhérer, faire un virement mensuel, participer à un stand militant ? Prenez contact avec nous.

Don rapide

Pour quoi se bat  ?

« Élever à la dignité d’homme tous les individus de l’espèce humaine » Lazare Carnot

Solidarité et progrès est le parti du travail humain. Nous voulons :
- que les capacités créatrices de chaque être humain soient libérées pour le bien commun ;
- que personne ne puisse être exploité ou abusé ;
- que les féodalités financières soient mises hors d’état de nuire.

Notre but est donc de vaincre la City, Wall Street et leurs complices européens. En menant :
Une politique internationale de détente, d’entente et de coopération entre peuples et nations, dont les Nouvelles Routes de la soie sont l’amorce. Comme on ne peut les bâtir sur le sable mouvant du système dollar actuel, construisons-les avec le ciment d’un nouveau système monétaire international, ce Nouveau Bretton Woods pour lequel nous nous battons avec nos alliés dans le monde.
Une politique de crédit public national finançant en priorité l’école, la production, l’hôpital et le laboratoire. Le nécessaire préalable pour libérer ce crédit est une moralisation de la vie bancaire (un Glass-Steagall contre les spéculateurs). Mettons-le en place, comme à la Libération !
La dissolution de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN, instruments de l’oligarchie financière. Associons-nous avec les autres pays d’Europe et du monde en vue de grands projets de développement mutuel : espace, essor de l’Afrique libérée du franc CFA, économie bleue, énergie de fusion, numérique, création d’emplois qualifiés.

La France doit donner l’exemple. Battons-nous donc ensemble, avec l’arme d’une culture de la découverte et du rire contre le respect qui n’est pas dû.

La politique de en vidéo

Animations réalisées lors de la campagne présidentielle Cheminade 2017.

» Voir le projet complet

en chiffres

La part des dons de personnes physiques dans les ressources financières de S&P.

Le nombre de candidats présentés par S&P lors de 116 campagnes électorales locales et nationales.

Fondation de Solidarité & progrès suite à la dénonciation du "cancer financier" par Jacques Cheminade.

La part allouée à S&P sur les 70 millions d’aide de l’Etat aux partis politiques.

Actions politiques et citoyennes entreprises (au minimum !) par S&P sur une année.

a vu juste sur...

La crise financière de 2008

Lors de sa campagne présidentielle de 1995, où Jacques Cheminade met en garde contre la spéculation insensée sur l’immobilier et les produits dérivés. Il publie ensuite son alternative au monétarisme dans l’ouvrage « Un plan de relance par le crédit productif public. »

La dérive néo-conservatrice de l’administration Obama

Ainsi que nos amis américains, nous avons dénoncé l’emprise du parti de la guerre sur l’administration Obama bien avant le scandale des écoutes illégales ou celui des assassinats "extra-judiciaires", y compris de citoyens américains.

La nature de la guerre en Syrie et le terrorisme

S&P a démasqué dès 2012 (vérifie) l’instrumentalisation des mouvances terroristes pour renverser certains régimes, dont la Syrie.

L’extrême-droite et néo-nazis en Ukraine

Dès le rejet du traité de libre association par le gouvernement ukrainien fin 2013, nous dénoncions le soutien insensé des occidentaux à des mouvances néo-nazies dans le but d’élargir l’OTAN aux frontières de la Russie.

La confiscation des dépôts bancaires ou "bail-in"

Bien avant janvier 2016 et l’application effective d’une directive européenne permettant de renflouer les banques avec l’argent des déposants, nous avons dénoncé dès 2013 cette logique confiscatoire et destructrice.

Le Tsunami financier qui vient

C’est vrai que beaucoup d’économistes en parlent, en tout cas bien plus qu’avant la crise de 2008 ! Et pourtant aucun ne défend la politique de crédit public démocratique qui nous permettrait d’éviter un choc économique sans précédent.

et la vraie Europe

La vraie question est la nécessité de mettre en place un nouvel ordre économique international fondé sur le développement mutuel, en partenariat avec la conception de la Nouvelle route de la soie que portent les BRICS.

L’Union européenne (UE) est devenue le cheval de Troie de la mondialisation financière, de la City et de Wall Street. L’euro en est le vice financier et l’OTAN le bras armé. C’est pourquoi il faut en sortir, mais pas pour faire un saut dans le vide.


L'euro, et pourtant il coule

Il faut refonder la vraie Europe, l’Europe des peuples, des patries et des
projets, la version du plan Fouchet de 1962 pour le XXIè siècle. Il ne s’agit pas de revenir en arrière mais de repartir de l’avant, avec une monnaie commune de référence porteuse de grands projets : ni monnaie unique servant l’oligarchie financière, ni deux monnaies qui ne seraient pas gérables.

Une vraie Europe ne peut se construire sans réelle participation citoyenne. Construisons une France et une Europe que serve réellement le progrès économique et social, contre tout dévoiement financier et géopolitique.

pour une écologie humaine

S&P promeut une écologie responsable et humaine, s’inspirant notamment des travaux de Vernadski sur la Biosphère et la Noosphère.

Nous condamnons les mouvements obscurantistes qui prônent un écologisme "Malthusien" (l’idéologie de Thomas Malthus) qui considèrent que les ressources de la planète sont limitées. Ces mouvements aboutissent fatalement à la conclusion inadmissible qu’il faut imposer une politique de dépopulation.

Ainsi, la première des ressources est pour nous la créativité humaine, la faculté qu’a l’Homme de comprendre et de transformer le monde qui l’entoure.

L’être humain a une responsabilité, et c’est pour cela qu’il faut sortir de la mondialisation prédatrice.

et l’énergie

Il est fou de vouloir sortir du nucléaire, qui est l’expression d’une découverte humaine. Cependant, il doit être réinventé pour en faire un nucléaire citoyen du XXIe siècle, qui nous donnera les moyens d’accueillir les générations futures.
Nous sommes pour la conception de réacteurs de IVe génération et la mise en place d’un programme de recherche accéléré vers la fusion thermonucléaire contrôlée.

Le nucléaire du futur n’est pas un mal nécessaire. Il doit impliquer une société plus juste, plus inclusive et plus responsable, sans quoi - comme toute autre découverte - il serait réduit à un instrument de domination.
Le nucléaire est, enfin, la "clé" de l’énergie nécessaire à la propulsion des voyages spatiaux, qui définissent l’étape prochaine de notre Histoire.

Défendre le travail humain, c’est rejeter totalement les logiques actuelles de rentabilité à court terme. Se battre pour le nucléaire, c’est se battre pour le fondement d’un monde élargi et plus juste.

est fier de déranger

Vous trouverez sur internet un lot défraîchi d’étiquettages en tous genres : S&P est qualifié de d’extrême-gauche, d’extrême-droite, financé par le KGB ou par un milliardaire américain (mais volant des vieilles dames), aux idées tour-à-tour farfelues et dangereuses, et bien évidemment adeptes de la théorie du complot !
Le tout visant à dissuader les citoyens de découvrir nos idées et notre engagement.

Mais derrière ces accusations vous avez d’incessantes manoeuvres politiques : rejet du compte de campagne de Jacques Cheminade en 1995, saisie de 170 000€ sur le remboursement de la campagne de 2012, et bien entendu une exposition médiatique réduite au minimum, ou la plus défavorable possible pendant les présidentielles !

Pour nos ennemis ou adversaires, il s’agit d’empêcher que soit comprise par le peuple une politique de crédit public démocratique, la seule arme qui nous permettrait de diriger la finance plutôt que d’être dirigée par elle.

Si S&P dérange, c’est parce que nos idées frappent l’oligarchie financière en plein coeur. Ce combat émancipateur est l’enjeu culturel de notre temps.

Participez à l'effort politique !

Adhérez à S&P, devenez éducateur et créateur de la Nation

Au cours de cette élection présidentielle nous avons entrouvert une porte, car nous avons été les seuls à poser les défis qui sont devant nous.

Nous rentrons dans un monde tout-à-fait instable, dangereux, et sans majorité politique.
Un monde qui peut rentrer en crise à tout moment, y compris avec un risque de guerre.

En adhérant à Solidarité & progrès, en apportant vos moyens financiers et humains, nous pourrons ensemble franchir le seuil de la porte et faire ce qui est nécessaire.
Aller vers un futur qui soit vivable, meilleur, plus juste.

Jacques Cheminade
Faire un don et adhérer plus tard